ECONOMIE ET FINANCEMENT

Coronavirus : Paris bascule en alerte maximale

Matignon a annoncé ce dimanche soir que de nouvelles mesures restrictives s'appliqueraient à partir de mardi à Paris et sa petite couronne pour une durée de quinze jours. Les restaurants devront mettre en oeuvre un protocole sanitaire renforcé pour rester ouverts, les universités devront réduire de moitié leurs effectifs en présentiel et les entreprises privilégier « plus que jamais le télétravail ».

Lire l'article complet >>

Source: Les Echos

Leggi Articolo »

Covid: Paris en alerte maximale, les restaurants restent ouverts sous conditions

Paris et sa petite couronne vont basculer en zone d'alerte maximale et attendent de nouvelles restrictions dévoilées lundi, a annoncé dimanche Matignon à l'AFP en précisant que les restaurants pourront rester ouverts avec un protocole sanitaire renforcé malgré le regain de l'épidémie de coronavirus. Ces "mesures contraignantes", qui dureront 15 jours et frapperont la capitale et ses trois départements limitrophes, seront détaillées lors d'une conférence de presse à 11H30 par la maire de Paris Anne Hidalgo. Elles entreront en vigueur mardi et pourraient notamment entraîner la fermeture des cafés, comme c'est déjà le cas dans la métropole d'Aix-Marseille ou en Guadeloupe.

Lire l'article complet >>

Source: Challenges

Leggi Articolo »

Coronavirus : « Avoir moins de contacts imprévus réduit le risque de façon très importante »

Dans une « note d'alerte » publiée jeudi soir, le Conseil scientifique montre des scénarios inquiétants d'entrée en réanimation et de décès, bâtis sur les dernières données de l'épidémie de coronavirus. Il appelle à mettre en oeuvre des mesures renforcées tant qu'il est encore possible d'éviter un reconfinement. Bruno Lina, professeur de virologie au CHU de Lyon et membre du Conseil scientifique, s'en explique aux « Echos ».

Lire l'article complet >>

Source: Les Echos

Leggi Articolo »

Deuxième vague du Covid: “pas de raison” de changer la prévision de croissance, pour la BdF

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a indiqué samedi qu'il ne voyait "pas de raison" de revoir à la baisse sa prévision d'une chute de 8,7% du PIB pour 2020, appelant à être "plus sélectif" sur les dépenses publiques. "Nous avions vu jusqu'à présent une reprise qui était plutôt plus forte que prévu", a expliqué le gouverneur sur France Inter. "Evidemment, le Covid va coûter à l'économie française, (avec) une récession de -8,7%.

Lire l'article complet >>

Source: Challenges

Leggi Articolo »